Visa vacances-travail

Ministère des affaires étrangères
Ministère des affaires étrangères
Descriptif et objectifs de la proposition
Le programme vacances-travail (PVT) s’adresse à un public jeune de 18 à 30 ans désireux de s’expatrier dans ce cadre pour une durée pouvant aller jusqu’à une année, à des fins touristique et culturelle, en ayant la possibilité de travailler sur place, à titre accessoire, pour compléter leurs moyens financiers. Le PVT est défini, de manière réciproque, par un accord bilatéral que la France a conclu respectivement avec le Japon, la Nouvelle Zélande, l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, la Russie, l’Argentine, Hong Kong, le Chili et dernièrement la Colombie (entré en vigueur le 1er décembre 2015).
Nom du programme auquel cette proposition est rattachée
Programme Vacances-travail
Durée du séjour
6 à 12 mois
Précision sur la durée du séjour
À compter du 6 à 12 mois (sauf cas particulier du Canada)
Type de remontée
Proposition reconduite chaque année
Oui
Séjour individuel ou collectif
Individuel
Comparer
Accompagnement pédagogique et technique
Non
Prise en charge financière
Non
Destination
RUSSIE
CHINE
COREE (REPUBLIQUE DE)
JAPON
ARGENTINE
CANADA
CHILI
AUSTRALIE
NOUVELLE-ZELANDE
Age minimum
18
Age maximum
30
Cette proposition s’adresse à (situation)
étudiant
en apprentissage
en formation professionnelle
en emploi
en recherche d’emploi
en recherche d’emploi inscrit à Pôle emploi
autre
Conditions particulières (diplômes, nationalité, formalités...)
<p>Cette proposition s’adresse à tout jeune inclus dans ces tranches d’âge, sans condition de diplôme. En revanche d’autres conditions sont requises pour se porter candidat à ce programme :</p> <p>- Ne pas déjà avoir bénéficié du programme dans le pays en question. (Exception à cette règle : depuis le 1er novembre 2005, les bénéficiaires d’un premier visa « vacances-travail » et qui ont fait au moins 3 mois de récoltes saisonniers dans certaines régions d’Australie peuvent bénéficier de ce type de visa);<br /> - Etre âgé de 18 à 30 ans révolus à la date de dépôt de la demande de visa (35 ans pour le Canada);<br /> - Être titulaire d’un passeport français en cours de validité; - Être en possession d’un billet de retour ou de ressources suffisantes pour acheter un billet de retour;<br /> - Disposer de ressources financières nécessaires pour subvenir aux besoins au début du séjour. Le montant minimal des ressources est fixé chaque année par les Parties signataires. A ce jour le montant minimal de ressources est fixé à 3 100 euros pour le Japon, 4 200 NZ $ pour la Nouvelle-Zélande (soit environ 2 700 euros), 2 100 euros pour le Canada, 5000 A$ pour l'Australie (soit environ 3 800 euros), 2 500 euros pour la Corée du Sud, 2 500 euros pour l'Argentine, 25 000 HK$ pour Hong-Kong (soit environ 2 500 €), et 2 500 € pour le Chili. Aucun montant n'est fixé pour la Russie.<br /> - Ne pas être accompagné d'enfants à charge; - Le cas échéant, fournir une lettre de motivation, voire un curriculum vitae;<br /> - Le cas échéant, présenter un certificat médical et un casier judiciaire vierge ;<br /> - Le cas échéant, justifier de la possession d’une assurance privée couvrant tous les risques liés à la maladie, la maternité, l’invalidité, l’hospitalisation et le rapatriement pour la durée du séjour. Le visa de long séjour à entrées multiples qui vous sera délivré est valable un an. La durée de séjour ne doit pas excéder un an, sauf dispositif particulier, sans possibilité de prolongation. Il n’est, en principe, pas possible de changer de statut pendant la durée du séjour. La durée d’emploi chez un même employeur peut, en outre, être limitée. A l’exception de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, le nombre de participants à ce programme est fixé chaque année. A ce jour, ces quotas s’élèvent à 6 750 pour le Canada, 2000 pour la Corée,1500 pour le Japon, 700 pour l’Argentine, 500 pour la Russie, 400 pour Hong Kong et 200 pour le Chili.</p>
Pratique d’une langue étrangère
Non
Précisez (langue étrangère)
La maîtrise de la langue du pays d'accueil n'est pas exigée à l'appui de la demande de visa vacances-travail. Toutefois la maîtrise de quelques rudiments de celle-ci ou de l'anglais est fortement recommandée.
Cette proposition s'adresse à des personnes résidant en
France
Date/Période d’inscription
toute l'année
Marche à suivre

Votre demande de visa doit être formulée auprès de l’Ambassade ou du Consulat, en France, du pays de destination. (cf. plus bas les liens vers les sites internet des ambassades/consulats).

Dans certains cas, il vous est demandé de faire votre démarche en ligne sur les sites des services de l'immigration du pays concernés.

Pour chaque demande, une liste de documents à fournir vous sera communiquée ainsi qu'un formulaire à remplir.

En savoir plus

Pour plus d'informations sur le PVT, rendez-vous sur le site du Ministère des Affaires étrangère. (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/services-aux-citoyens/preparer-son-expatriation/emploi/article/programme-vacances-travail)

Pour formuler votre demande, vous pouvez vous rendre sur les sites internet suivants (par ordre alphabétique des pays) :

Argentine

 

 

Australie

 

Et aussi : service de l’immigration australien (http://www.border.gov.au/about/corporate/information/fact-sheets/49whm)

 

 

Canada

 

 

Corée du Sud

 

Chili

Hong Kong   

 

 

 

Japon

 

 

Nouvelle-Zélande

 

 

 

 

Russie