Visa vacances-travail -COLOMBIE

Ministère des affaires étrangères et du développement international
Ministère des affaires étrangères et du développement international
Descriptif et objectifs de la proposition
L’accord bilatéral relatif au programme « vacances-travail » signé entre la France et la Colombie le 25 juin 2015, a pour but de promouvoir les échanges humains et culturels entre les jeunes de 18 à 30 ans ressortissants des deux pays signataires. Il permet aux jeunes ressortissants de France et de la Colombie de séjourner sur le territoire de l’autre Etat durant une durée maximale d’un an, d’en apprécier la culture et le mode de vie, dans le but d’y passer des vacances, en ayant la possibilité d’y occuper à titre accessoire un emploi leur permettant de compléter les moyens financiers dont ils disposent.
Nom du programme auquel cette proposition est rattachée
Programme Vacances-Travail
Type de mobilité
Durée du séjour
6 à 12 mois
Précision sur la durée du séjour
À compter du La durée du séjour est d’un an maximum, sans possibilité de prolongation.
Type de remontée
Proposition reconduite chaque année
Oui
Séjour individuel ou collectif
Individuel
Comparer
Accompagnement pédagogique et technique
Non
Prise en charge financière
Non
Destination
COLOMBIE
Age minimum
18
Age maximum
30
Cette proposition s’adresse à (situation)
autre
Conditions particulières (diplômes, nationalité, formalités...)
<p>Cette proposition s’adresse à tout jeune inclus dans ces tranches d’âge, sans condition de diplôme. Néanmoins, les conditions suivantes sont requises de la part des candidats à ce programme : a) avoir des motivations qui répondent aux objectifs du Programme vacances-travail ; b) ne pas avoir bénéficié antérieurement de ce Programme ; c) être âgés de 18 et 30 ans révolus à la date du dépôt de la demande de visa « vacances-travail » ; d) ne pas être accompagnés de personnes à charge ; e) être titulaire d’un passeport en cours de validité ; f) disposer d’un titre de transport ou de moyens financiers pour quitter, au cours ou au terme de leur séjour, l’Etat d’accueil ; g) disposer de ressources financières suffisante (3 220 000 COP soit environ 1400 € pour la Colombie à ce jour), pour subvenir à leurs besoins au début de leur séjour ; h) présenter un certificat médical attestant de leur bonne santé ; i) avoir un casier judiciaire vierge ; j) justifier, dans l’Etat d’accueil et pour la durée du séjour, de la possession d’une assurance couvrant l’ensemble des risques liés à la maladie-maternité-invalidité et à l’hospitalisation, ainsi que le rapatriement. Le nombre annuel maximum de participants à ce programme est fixé à ce jour à 200 de part et d’autre pour l’année 2015. Les ressortissants français titulaires d'un visa "vacances-travail" délivré dans le cadre du présent Accord par les autorités colombiennes sont, dès leur entrée sur le territoire colombien, autorisés à rechercher et à occuper un emploi, conformément aux dispositions de l'Accord.</p>
Pratique d’une langue étrangère
Non
Précisez (langue étrangère)
La maîtrise de la langue du pays d'accueil n'est pas exigée à l'appui de la demande de visa vacances-travail. Toutefois la maîtrise de quelques rudiments de celle-ci ou de l'anglais est fortement recommandée.
Cette proposition s'adresse à des personnes résidant en
France
Date/Période d’inscription
Toute l'année
Marche à suivre

La demande de visa « vacances-travail » doit être formulée à l’ambassade de Colombie à Paris (site web : https://embassy-finder.com/fr/colombia_in_paris_france).

En savoir plus

Le texte de l’accord PVT Colombie sera prochainement publié au Journal Officiel de la République française.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur les sites internet suivants :

  • Ambassade de Colombie en France : https://embassy- finder.com/fr/colombia_in_paris_france

 

 

Et aussi, pour une information globale sur les accords PVT :